Blue Flower

Voici un stie internet qui traite de la problématique éolienne.

Ce site collecte les dernières informations (principalement en France) concernant l'éoloien au sens large: justice, presse, débats aux différnets niveaux de pouvoir.

Visitez Friends against wind

Les communes de Soignies et Braine-le-Comte ont été sollicitées par le promoteur ELECTRABEL / Engie pour implanter un parc de 6 éoliennes  industrielles de 122m de haut et d'un diamètre de fût de 7 à 8m situées  entre moins de 400 et 500m des habitations.

Comme la Loi le prévoit, deux journaux locaux ainsi que 6 petits panneaux  jaunes ont diffusé l'information dans les champs et lelong des axes routiers.

Une première séance d'information à eu lieu à Braine-le-Comte  le 26 novembre 2009.

La deuxième séance d'information a eu lieu à Soignies le 30 novembre 2009.

Dès lors, nous avions 15 jours pour réagir et envoyer nos lettres de réclamation.  Alors qu'une semaine était passée, constatation fut faite: personne n'était  au courant !

Ainsi est né le Comité "Les éoliennes du Scaubecq"... Ce comité est composé de riverains et de sympathisants prêts à défendre un cadre de vie unique et remarquable.

 

Historique:

- Premier refus du permis par les fonctionnaires technique et délégué de la RW (20 mars 2012)

- Acceptation par le Ministre Henri (Ecolo) qui passe outre l'avis de sa propre administration (08 août 2012)

- Second refus du permis suite à notre recours au Conseil d'Etat (8 mai 2013)

- Acceptation par le Ministre Henri qui passe outre l'arrêt du CE (juillet 2013)

- Troisième refus du permis suite à notre deuxième recours au Conseil d'Etat (11 avril 2016)

- Electrabel / Engie introduit une nouvelle demande de permis avec étude d'incidence soumise à enquête publique qui se déroulera jusqu'au 22 août.

 

 

 J'ai  appris par mon journal préféré que 93% des

 Wallons étaient favorables aux éoliennes.

 Alors je le demande solennellement aux autorités:

 Pourquoi faites-vous exprès d'implanter 100% de

 ces moulins  à vent juste derrière les maisons des

 seuls 7% de Wallons qui n'en veulent pas ?

 Hein, pourquoi?

"Géry Eykerman"